Transition écologique : Ouvrir le dialogue en entreprise grâce au théâtre

AU MICRO DE CO.THÉÂTRE

Ouvrir le dialogue autour de la transition écologique | Gilles Gleyze

Entre fossé générationnel et divergences politiques, certaines discussions entre collègues au sujet de l’environnement peuvent vite embraser la cafétaria. Défi majeur pour l’humanité et les bonnes relations professionnelles, le dialogue autour de la cause environnementale peut cependant, grâce au théâtre d’entreprise, désamorcer les conflits et trouver un terrain d’écoute… voire d’entente.
Directeur de Co.théâtre, Gilles Gleyze voit dans le théâtre non pas une manière de sauver la planète (encore que…) mais plutôt un formidable outil d’échange collectif pour réduire les conflits au travail, tout particulièrement adapté au terrain houleux des débats sur les changements climatiques.

Pourquoi est-ce compliqué de parler de transition écologique en entreprise ?

Gilles Gleyze : C’est en fait assez facile d’en parler de manière opérationnelle, par le biais d’un projet pour réduire l’empreinte carbone de l’entreprise comme lors de la réalisation d’une fresque du climat, mais la sensibilisation en tant que telle est souvent perçue comme relevant d’un champ presque non professionnel et plus personnel.
« La sensibilisation en tant que telle est souvent perçue comme relevant d’un champ presque non professionnel et plus personnel. »

À quels types de réactions peut-on faire face à ce sujet en entreprise ?

GG : Déni, colère, abattement, désinvolture, militantisme : la palette de réactions est aussi variée que les personnalités des collaborateurs ! On peut également observer des comportements et donc des tensions plus générationnelles : des personnes plus âgées qui font moins attention à l’impact écologique de leurs actes et des personnes plus jeunes qui sont plus sensibles au sujet et qui ont parfois le sentiment que les générations précédentes les mettent en danger. Tout l’enjeu est là : comment est-ce que l’on maintient sereinement le travailler-ensemble alors que chacun va de plus en plus s’engager et radicaliser ses positions dans les années à venir ?

Comment le théâtre peut aider à cadrer le dialogue ?

GG : Face à ce genre de tensions, l’intérêt du théâtre est qu’il permet de dépasser les prises de position et les idéologies pour se placer du côté du concret, des émotions, et de trouver des chemins vers des positions communes, ou au moins des moments d’écoute. Échanger, c’est éviter de s’enfermer dans une seule vision et donc atténuer et réduire les conflits.

« Echanger, c’est éviter de s’enfermer dans une seule vision et donc atténuer et réduire les conflits. »

Quel rôle doit avoir l’entreprise à ce sujet auprès de ses collaborateurs ?

GG : C’est difficile pour une entreprise de s’approprier un sujet si planétaire, aux enjeux qui dépassent autant son périmètre. Mais, qu’elle le veuille ou non, elle sera confrontée (si ce n’est déjà fait) à des cas de conscience de salariés qui ne vont plus vouloir prendre l’avion pour se déplacer ou qui ne seront plus en phase avec des pratiques de l’entreprise considérées comme trop nuisibles à l’environnement.

Je pense qu’elle doit intervenir à trois niveaux : celui des projets de transformation dans l’entreprise elle-même, le plus ancien ; en relai des médias et d’experts pour sensibiliser en interne à ce qu’il se passe ; et enfin en instigateur de dialogue et d’échange , en amenant les collaborateurs à travailler ensemble malgré des prises de position différentes.

POUR ALLER PLUS LOIN…
Retrouvez la fiche programme de notre sensibilisation par le théâtre pour renforcer la cohésion des équipes face à la transition écologique
Les temps forts de 2023

Les temps forts de 2023

2023 a été une année de forte croissance, avec plus de 800 interventions, en France et à l'international, une équipe qui s'agrandit et de nouvelles thématiques ! Suivez-nous derrière le rideau de Co.théâtre pour revoir les temps forts qui ont marqué notre année 2023 !...

lire plus