DRIEA : Un spectacle sur le Burn out pour conscientiser nos agents

Madame Durocher Christèle, Conseillère technique de service social et responsable du service social du travail chez MTES-MCT/DRIEA/DSPA, vous partage son vécu avant, pendant, et après notre intervention sur le Burn out. 

Quels étaient vos objectifs en faisant appel à Co.théâtre ?

 Le projet s’est inscrit dans notre démarche de prévention des risques psychosociaux et plus particulièrement dans le plan d’actions du DUER (Document unique d'évaluation des risques). Il a été porté par le service social du travail rattaché à la direction de la stratégie, du pilotage et de l’animation. Notre objectif principal était de sensibiliser le personnel de deux directions régionales interdépartementales au burn-out et d’apporter une information sur les acteurs de prévention présents dans les structures auprès de qui les agents peuvent faire appel. 

 

Pourquoi avoir choisi le théâtre d'entreprise pour animer votre sensibilisation ?

 Parce que le théâtre représente un outil intéressant permettant de transmettre, par la mise en scène et le jeu d’acteurs, des messages importants. La mise en miroir produite par le théâtre est un levier de communication et de réflexion pertinent.   

 

Comment la collaboration avec Co.théâtre a-t-elle évoluée au cours du temps ?

 Une fois notre projet rédigé, nous avons pris contact avec Co.théâtre avec qui un premier échange téléphonique a permis de contextualiser le projet et le valider. Un deuxième échange a permis aux comédiens de bien identifier les profils d’agents au sein des structures, les actions déjà menées et/ou en cours et de repréciser les objectifs visés. Cette étape est importante car elle permet aux comédiens d’appréhender le contexte de la structure pour être au plus près de la réalité des agents. Un débriefing à chaud puis à froid avec les comédiens a permis de partager les impressions et ressentis de la représentation. 

 

Maintenant que l'intervention a eu lieu, qu'en dites-vous ?

 Nous avons obtenu un bilan très positif. Nos objectifs ont été atteints. Les participants ont apprécié la représentation et les échanges qui ont suivi. Ils ont dit avoir été surpris par le réalisme du jeu, par la capacité à se projetter dans la situation décrite qui les a, pour beaucoup, bouleversés et bousculés. 

 

Pouvez-vous nous raconter plus précisément comment s'est déroulé le projet ? 

 Après une courte introduction par un représentant de l’administration, la représentation a duré 30 minutes. Elle a été suivie de 30 minutes d’échanges animés par les comédiens et 15 minutes d’information et de conclusion par le service social du travail.

Les agents ont été très attentifs durant la prestation qui montre bien le processus du burn-out. Ainsi, l’ensemble des participants et moi-même avons observé la dégradation progessive de la situation de Victoire (protagoniste de la saynète) et sa volonté de se surpasser pour ne pas sombrer. On partage sa souffrance et sommes témoins de sa chute jusqu’au moment ou tout s’arrête pour elle. C’est un moment très intense, car à ce moment précis on s’interroge sur son absence anoncée : s’est-elle suicidée ? Heureusement, et nous en sommes soulagés, elle est en arrêt maladie. 

Cette pièce a vraiment permis la prise de conscience des agents sur ce qu’est le burn-out, comment et pourquoi il s’installe. Il permet aussi d’interroger chacun sur ce qu’il repère, suppose, voit ou ne veut pas voir de ce qui peut se passer pour lui ou pour l’un de ses collègues/collaborateurs. À la suite de la représentation, beaucoup de témoignages ont permis d’identifier et d’interroger le rôle de chacun, la nécessité d’alerter, de verbaliser son ressenti auprès de professionnels, d’être rassuré sur les prises en charge existantes. 

 

Un mot pour la fin ?

 Je recommande Co.théatre pour son professionnalisme à tout niveau, pour la qualité des représentations, pour le souci qui est le vôtre de s’adapter au mieux aux besoins des services, pour la simplicité des échanges.