Accenture : Sexisme ordinaire : le théâtre pour faire bouger les lignes

Après avoir traité des questions liées au fait religieux et au handicap, Chloé Vergnolle, responsable mission handicap, inclusion & diversity chez Accenture, a continué à faire confiance à Co.théâtre pour aborder le sujet du sexisme ordinaire.

Dans quel contexte votre projet a-t-il eu lieu et quels étaient vos objectifs ?

❝ Cette année, nous avons mené deux projets avec Co.théâtre. En novembre, à l’occasion de la SEEPH (qui s’étend sur un mois chez Accenture), nous avons proposé à nos équipes le spectacle en catalogue « Et quand le handicap arrive ». Et en octobre, nous avons également fait appel à leurs services pour lancer une grande campagne contre le sexisme ordinaire. Nous avions déjà abordé le sujet via celui de l’égalité professionnelle, mais nous souhaitions aller plus loin dans la réflexion. L’objectif de cette intervention théâtrale était donc de lancer le sujet dans l’entreprise.

Pourquoi avoir fait appel au théâtre d’entreprise pour répondre à votre besoin ?

❝ Cela fait maintenant une dizaine d’année que nous expérimentons le théâtre d’entreprise, autour des sujets liés aux ressources humaines (inclusion et diversité). Nous avions déjà travaillé avec Co.théâtre sur la question du fait religieux avec un spectacle écrit sur-mesure. Vous prêchiez donc des convaincus ! Nous savions que le théâtre d’entreprise permet de sensibiliser différemment et favorise les échanges.

Est-ce que vous pouvez nous raconter l’intervention ?

❝ Pour aborder la question du sexisme ordinaire, nous avons fait le choix d’un spectacle de 20 minutes écrit sur-mesure. En effet, nous voulions coller au plus près de la culture de l’entreprise et à nos métiers. Suite à la saynète, les participants ont pu revenir sur leurs propres expériences dans un temps d’échanges. Cette intervention a été pensée comme une grande introduction permettant d’amener le sujet de manière décalée, tout en finesse mais avec une pointe d’humour. Ainsi, les participants étaient prêts à accueillir la conférence d’Accordia (cabinet de conseil spécialisé dans la mise en œuvre des politiques diversité). L’ensemble de l’intervention a été très bien perçu. Et grâce à l’excellence du jeu des comédiens, les participants ont vécu un moment riche en émotions… mais sans déconnecter de leur réalité ! La saynète a définitivement fait écho à leur vécu.

Comment la collaboration avec Co.théâtre s’est-elle déroulée tout au long du projet ?

❝ La collaboration avec Co.théâtre s’est très (très !) bien passée avec une belle synergie entre tous les acteurs du projet ! Le travail d’écriture a été fluide et rapide. Grâce à la rencontre en amont avec l’autrice, qui a su capter efficacement nos attentes, nous avons reçu une première version qui a été très peu modifiée. Enfin, comédiens et experte se sont rencontrés en amont pour mieux accorder leurs interventions.

Quel bilan dressez-vous de cette intervention ? Avez-vous atteint vos objectifs ?

❝ A l’issue de ce projet, nous dressons un bilan très positif. Grâce à la retransmission vidéo en régions, ce sont plus de 200 collaborateurs que nous avons touchés. Comme nous le souhaitions, cette intervention nous a permis de lancer nos autres actions sur le sujet, encouragés par la volonté de l’entreprise de s’investir contre le sexisme ordinaire.

Si vous deviez recommander Co.théâtre, que diriez-vous ?

❝ Depuis peu, nous passons par Co.théâtre pour toutes nos animations et sensibilisations de façon systématique. A chaque intervention, nous apprécions leur écoute : les échanges sont fluides et les projets se déroulent sereinement. Pour ce projet, Co.théâtre a su s’adapter à la culture spécifique de notre entreprise. Les intervenants s’en sont imprégnés pour composer un déroulé au plus proche de nos attentes. Enfin, il est surprenant de voir comment les comédiens rendent les choses si vivantes, juste à deux et sans aucun décor. Ils sont très bons… et ça fait mouche !