Burn out

spectacles co-theatre
vague bleue

Face à la recherche constante de performance en entreprise, le phénomène d'épuisement professionnel a tendance à se propager. Ce spectacle aborde de manière sensible le burn out et prévient de ces risques.

30' de spectacle
10' à 40' d'échanges avec les spectateurs
2 comedien.ne.s
De 10 à 300 personnes

OBJECTIFS

  • Comprendre les multiples causes du burn out
  • Distinguer le burn out du surmenage, du stress... 
  • Prendre du recul sur sa propre situation
  • Être acteur de la prévention pour soi et les autres

L'HISTOIRE

Victoire organise ses journées avec précision pour concilier sa vie de famille et sa vie professionnelle. Consciencieuse, méthodique, elle tient à boucler ses dossiers à temps, voire en avance, pour bénéficier du regard bienveillant de sa manager, Paula. Mais ce n'est pas si simple... Victoire sombre peu à peu, jusqu'au jour où, épuisée : elle craque. 

PAROLES DE PARTICIPANTS

« On a l’impression que ça ne s’arrête jamais, qu’on nous demande de plus en plus de choses et de plus en plus rapidement. »

 

« Ce qu’on voit bien dans la pièce c’est la présence des facteurs qui amènent au burn out. »

 

« On s’aperçoit qu’il y a plusieurs stades de prévention, la première étant de sensibiliser les gens de l’entreprise. En effet, il est souvent plus facile de parler à un collègue qu’à son manager. Votre saynète est un bon moyen d'ouvrir au dialogue. »

 

« Ce que je trouvais intéressant dans la manière dont vous l’avez amené c’est justement ce côté accumulation. Comme on parle de différentes personnes, différents facteurs de stress qui s’enrayent les uns avec les autres, tout le monde voit un peu ses responsabilités. »

 

« On se rend compte de la complexité des relations humaines. On a plein de personnalités différentes avec une approche différente. Nous n'agissons pas tous de la même façon. Dans cette pièce on se rend aussi compte du manque de communication avec les différents personnages. Tout se fait en sous-marin, personne ne prend le temps de discuter. »

 

« Comme le personnage de Victoire, on a souvent à faire à des personnes dans le déni. On a beau l’alerter, essayer de lui dire les choses, si elle ne veut pas l’entendre et cherche à protéger son image dans l'entreprise… Je pense que c’est cet aspect-là le plus difficile, surtout pour les RH. »

 

« J'aime bien le fait que vous sépariez les symptômes : agacement, colères spontanées… Et que, dans un second temps, vous abordiez le fond. Ainsi vous soulignez bien les deux aspects du problème. »

 

« C’était très fort de voir la dégradation émotionnelle de cette salariée… »

 

« Ce qui est intéressant c’est de voir le lien avec sa vie personnel. Elle n’arrive même plus à trouver de la sérénité dans son foyer. »

  • Réinventons l'entreprise
    Travailler autrement : est-ce possible ?
    - Paris 8e
    9h30 à 11h
    Inscrivez-vous